Notice (8): Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE [APP/Config/bootstrap.php, line 173]
Our Planet Reviewed - Expedition Papua New-guinea :: Rubriques

Our Planet Reviewed - Expedition Papua New-guinea

Repartition_des_faunes_actuelles_et_mobilite_des_masses_continentales

Répartition des faunes actuelles et mobilité des masses continentales

Niveau première scientifique

Activité en SVT

 

Objectifs de l’activité proposée : 
Expliquer un problème scientifique : la répartition des faunes d’oiseaux et de mammifères dans le sud-est asiatique et l’Australie au moyen de données géologiques.

Contexte : 
L’Indonésie est géographiquement proche du nord de l’Australie et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cependant, dès le milieu du XIX° siècle, les différences quant à la composition des faunes dans ces régions avaient été remarquées sans qu’une explication satisfaisante ne puisse être proposée. Il faudra attendre les années 1960-1970, pour expliquer ces différences grâce à la tectonique des plaques.

Documents et démarche proposés :
Après plusieurs années d’étude sur le terrain dans le sud-est asiatique, Alfred Russel Wallace (1823-1913) décrit, en 1859 puis 1860, l’existence d’une limite entre les faunes (principalement insectes, oiseaux et mammifères) entre Bornéo, le sud-est du continent asiatique et l’ouest indonésien, l’île de Sulawesi, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’Australie. Cette ligne sera appelée par la suite, la ligne de Wallace.

 

Au nord-ouest de cette ligne, on rencontre des oiseaux typiquement eurasiatiques (loriots, pics, étourneaux…), des mammifères variés (félins, primates, écureuils…).

À l’est et au sud de cette ligne, à quelquefois 24 km de distance seulement, loriots, pics, étourneaux, félins, primates et écureuils sont absents. En revanche sont présents des marsupiaux, des paradisiers  et des oiseaux coureurs, comme les casoars ou les émeus, tous typiquement australasiatiques.

Comment expliquer cette limite et ces différences faunistiques entre ces deux régions proches ?

Utiliser la carte des principales plaques tectoniques présentes dans cette région.

Document 2

Utilisation des données GPS présentes sur le site GPS Time Series de la Nasa pour déterminer les mouvements des plaques et vitesses de déplacements.

Ces données montrent que la plaque australienne est une des plaques lithosphériques connaissant un des mouvements les plus rapides : de l’ordre de 6 à 10 cm par an dans un mouvement vers le nord-est depuis 100 millions d’années.

Synthèse et conclusion : 

Si on retrace la ligne de Wallace du document 1 sur le document 2, on peut s’apercevoir qu’elle coïncide avec la limite nord de la plaque australienne. Dès lors, la différence faunistique de part et d’autre de cette ligne s’explique dans le cadre de la tectonique des plaques. Depuis le crétacé supérieur (environ 100 millions d’années), l’Australie-Papouasie-Nouvelle-Guinée effectue un mouvement vers le nord-est qui l’amène actuellement à proximité du sud-est asiatique. De la sorte sont mises en contact des faunes ayant vécu et évolué de manière isolée les unes des autres : une faune typiquement eurasiatique au nord-est de cette ligne et une faune typiquement australasienne au sud-ouest de cette ligne.

Alfred Wegener utilisa en 1910 les répartitions transcontinentales de faunes et flores fossiles (Glossopteris image médiathèque MNHN ref. 4873-000071, Lystrosaurus) pour proposer son modèle de « dérive des continents  ». Ici, la tectonique des plaques permet d’expliquer un problème biologique : la différence de composition des faunes de part et d’autre de la ligne de Wallace.

Compétences du socle commun pouvant être mises en œuvre : 

Compétence 3 (culture scientifique) : pratiquer une démarche scientifique ; savoir utiliser des connaissances ; mobiliser ses connaissances pour comprendre un problème scientifique.

Compétence 4 (La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication) : créer, produire, traiter, exploiter des données.

Compétence 5 (culture humaniste) : avoir des repères géographiques ; lire et utiliser différents langages (cartes, textes, images).

Compétence 7 (L'autonomie et l'initiative) : créer, produire, traiter, exploiter des données, rechercher l'information utile, l'analyser, la trier, la hiérarchiser, l'organiser, la synthétiser, mettre en relation les acquis des différentes disciplines et les mobiliser dans des situations variées.

Bibliographie-webographie :

Vila, J.-M. (2000) Dictionnaire de la tectonique des plaques et de la géodynamique. Collections Géosciences, Gordon and Breach (eds.).

Plus d’informations sur la ligne de Wallace :

http://www.ornithomedia.com/magazine/mag_art441_2.htm

Données GPS présentes sur le site GPS Time Series de la Nasa: http://sideshow.jpl.nasa.gov/mbh/series.html