Notice (8): Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE [APP/Config/bootstrap.php, line 173]
La Planète Revisitée : Expéditions Guyane Française :: Rubriques

La Planète Revisitée : Expéditions Guyane Française

Methodes

La planète revisitée

Récolte sous-marine lors de l'expédition Santo 2006

Récolte sous-marine lors de l'expédition Santo 2006

[Claude Rives / Santo 2006 |© Gamma]

Les fruits de l'expérience

 

L'initiative « La Planète revisitée » ne résulte pas d'une génération spontanée. Héritière des grandes expéditions naturalistes du passé, elle s'appuie sur un savoir-faire éprouvé, dont la quintessence s'est exprimée au cours de l'expédition « Santo 2006 », organisée par le Muséum et le PNI en partenariat avec l'IRD. Quatre mois durant, plus de 150 scientifiques ont parcouru Espiritu Santo, la plus grande île du Vanuatu, et ses environs afin de réaliser un inventaire sans précédent de sa biodiversitécontraction du syntagme « diversité biologique » proposé en 1985 par le biologiste américain Edward O. Wilson, professeur à l’université de Harvard. La définition actuelle est la variabilité du vivant à différents niveaux d’organisation (gène, espèce, écosystème).. Ils n'étaient pas seuls dans cette aventure : spécialistes de la plongée, de l'escalade, de la spéléologie, logisticiens, collecteurs, guides, naturalistes amateurs, photographes, journalistes... Ce sont au total 212 personnes de 25 nationalités différentes qui ont contribué à révéler le portrait de la biodiversité de Santo en ce début de XXIe siècle. Il faudra encore de nombreuses années pour exploiter tous les résultats de cette formidable entreprise, mais déjà, parmi les 10 000 espèces collectées, plusieurs centaines se sont avérées nouvelles. Cette expédition a également éclairé d'un jour nouveau notre vision de la répartition de la biodiversité .

En démontrant l'ampleur des bénéfices apportés par le déploiement sur le terrain d'importants moyens associés à une large transdisciplinarité, « Santo 2006 » a ouvert la voie aux expéditions de « La Planète revisitée »..

 

Visitez le site Internet de l'expédition Santo 2006

L'arboglisseur utilisé lors de l'expédition Santo 2006

L'arboglisseur utilisé lors de l'expédition Santo 2006

[ © MNHN ]

 
Récolte de fruit d'un arbre kaori.

Récolte de fruit d'un arbre kaori.

[Desmier / Santo 2006 | © Gamma].

Changement d'échelle et nouveaux outils

 

Traditionnellement, l'expertise taxonomique est basée sur l'accumulation des savoirs et sur l'expérience personnelle. Mais, avec l'accélération de la perte de la biodiversité, le temps des naturalistes solitaires est passé, et celui des grandes équipes et des grands programmes est arrivé avec de nouvelles méthodes et techniques. Par exemple, le barcoding, qui ambitionne de caractériser chaque espèce grâce à une séquence d'ADN spécifique. Et, pour partager les nombreuses données collectées par les chercheurs, des programmes et des réseaux internationaux ont été mis en place, tels que le Census of Marine Life, qui coordonne les activités d'exploration biologique des océans, ou le consortium EDIT (European Distributed Institute of Taxonomy), qui regroupe de grands musées d’histoire naturelle et de grands jardins botaniques.